PRESENTATION

Dans de très nombreuses villes en Europe, et Bruxelles en a été, la saison artistique et culturelle 2014-2015 a été marquée par un grand nombre d'expositions à caractère historique pour commémorer le centième anniversaire de la grande guerre 1914-1918.  C'est dans ce cadre qu'ont été présentées à Bruxelles, en la très belle Chapelle de Boondael, deux expositions thématiques sur le sujet.  Cependant, plûtot que de proposer des expositions de mémoire avec des documents d'archives aussi divers que semblables, il a été choisi de donner la parole à des artistes afin qu'il nous livrent, au travers de leurs créations, leur vision, leur lecture, leur interprétation, leur représentation plastique des conflits, de leurs origines et de leurs conséquences : souvent de façon détournée, décalée et humoristique.

Au travers d'une sélection d'oeuvres d'artistes contemporains, mais aussi modernes, c'est tout le questionnement sur ce qui est à la base des conflits qui a été la trame de ces deux expositions.  Pourquoi les guerres éclatent-elles ? Quelles en sont les raisons ? Quelles en sont les conséquences ? Quels en sont les signes visibles ?
Toutes ces questions trouvent quasiment toujours la même réponse : les guerres éclatent, les conflits naissent et perdurent à cause de divergences de vues sur le territoire, sur le morcellement des terres, sur le partage de notre planète.  Hier comme aujourd'hui, l'appropriation du territoire constitue une des causes majeures des conflits guerriers : pensons aux territoires occupés là-bas, aux cantons rédimés ici, aux frontières toujours contestées ailleurs, ...  La notion de territoire n'est plus une donnée fixe : les espaces de vie des peuples deviennent des Territoires Nomades.

Le premier signe visible du partage du territoire est la frontière.  Elle fût le thème de la première exposition : Checkpoint, au-delà des frontières.  La frontière, les frontières sous leurs différentes formes : frontières physiques bien sûr avec les douanes, barrières, caméras, contrôles d'accès, surveillances renforcées, mais aussi les frontière naturelles avec les mers et océans infranchissables et dont l'horizon nourrit tellement de rêves pour bon nombre de peuples.  Les frontières autres aussi : frontières linguistiques, frontières religieuses, ... Les notions de départ sans retour, de réfugiés, d'expatriation, de déplacements, sont autant de source d'inspiration pour les artistes.

Le territoire est une réalité mouvante qui se visualise toujours au travers d'un plan, d'une carte.  Ce fût le thème de la deuxième exposition : CartoGraphic.  Si la carte est un élément central de tous les conflits (elle permet de définir et de fixer les contours de nos territoires, de déterminer et de voir comment il est morcelé), en temps de paix elle fait partie en permanence de notre quotidien : notre mobilité y est rivée : plans et guides des villes, plans des transports en commun, GPS, ... autant d'instruments qui régissent nos nouveaux territoires.  Avec humour, dérision, mais aussi dans certains cas avec une bonne dose d'absurdité, des artistes s'approprient la carte, ils la détournent de son sens et dans sa forme pour nous offrir des oeuvres singulières et originales.

MAPPEMONDES D'ARTISTES

Quel plus beau symbole de la représentation du territoire que la mappemonde ?
Suite au succès des deux expositions présentées sous le titre Territoires Nomades, le Commissaire de ces expositions a décidé d'initier un grand projet artistique participatif sous le même titre et d'inviter des artistes à se réapproprier l'objet mappemonde.  Ils sont conviés, chacun avec leur(s) technique(s) artistique(s), à donner une nouvelle vie à des mappemondes de deuxième main trouvées au détour de brocantes et autres marchés aux puces.  Ils sont invités, au travers de leurs interventions artistiques, à nous faire réfléchir sur la notion même de territoire.  Une certaine façon aussi de répondre à une question un rien décalée : La terre tourne-t-elle encore rond ?

Les artistes se réapproprient ainsi très librement l'objet mappemonde : elle peut être gravée, peinte, dessinée, coupée, emballée, suspendue, recouverte, enfermée, ... au gré des envies des artistes. 

Ce projet Territoires Nomades, Mappemondes d'artistes est un projet important qui prend la forme d'une exposition itinérante présentée lors de manifestations artistiques essentielles et dans des lieux liés à l'art contemporain.

Au travers de ce projet artistique participatif, nous constatons que de nombreux artistes intègrent les notions de territoire, de frontière et de carte dans leur travail.  Regardons-y de plus près ! Donnons leur la parole.

CONTACT

Territoires Nomades, Mappemondes d'artistes est une initiatiave de Artesio dont le secrétariat est situé Rue Defacqz, 152 à (B) 1060 Bruxelles - (+32) 0470 57 40 62.  Il est accessible uniquement sur rendez-vous.
Utilisez notre formulaire de contact ICI pour nous adresser vos messages.  Nous y donnerons suite dans les meilleurs délais.

Territoires Nomades est une initiative de

artesio 4 1

MENTIONS LEGALES

© territoiresnomades.org - Tous droits réservés